Pour bien s’informer sur l’histoire du peuple Juif …

mars 29, 2013 dans 2013 - Israël

Rien ne vaut quelques bonnes lectures / vidéos pour se familiariser avec l’histoire du peuple Juif et celle du territoire qui constitue aujourd’hui Israël et Palestine ; cela permettra de mieux comprendre le contexte religieux, historique pendant notre séjour …

Voici donc quelques vidéos disponible sur Youtube et Dailymotion, à voir dans cet ordre :

  • L’histoire du peuple juif
  • De Auschwitz à Jérusalem
  • Israël Palestine 60 ans de violence

Bonne culture …

Baignade dans les cascades de las Siete de Altares …

août 22, 2012 dans 2012 - Guatémala Bélize

Mercredi 22 Août : Nous prenons un taxi qui nous emmène à El Puente, le pont qui permet de franchir un bras de la rivière ; de là, nous continuons à pied jusqu’au site des cascades de las Siete de Altares.

Les cascades sont au beau milieu de la jungle, et pourtant à moins de 10 minutes de la mer ; il n’y a personne, nous sommes au frais et l’eau de la piscine formée par la dernière cascade, est douce à souhait (Rq d’Agnès : et très fraîche … d’ailleurs, Chloé enfile sa combi pour se baigner).

photo-2-917

photo-2-883

Nous y passons un long moment bien agréable à profiter de l’eau ; Agnès et les filles installent le pique-nique sur un large tronc d’arbre placé en travers du cours d’eau … la classe !

photo-2-927

Nous repartons vers 14 h et rentrons à pied en longeant la mer … balade très agréable, même si le bord de mer est un vrai dépotoir de choses diverses rejetées par la mer.

Nous déjeunons à 16 h 30 : tapado, spaghettis à la bolognaise et carne à la planche, le tout arrosé de Liquados de fruta et jus d’orange …

Puis nous prenons une lancha pour atteindre notre lieu de villégiature pour les 3 prochaines nuits, la finca Tatin, perdue au milieu de la jungle dans un bras du Rio Dulce. Les enfants sont immédiatement conquis par les bungalows d’abord, puis par le ponton d’où l’on peut faire le saut de Tarzan à l’aide d’une corde accrochée au-dessus du ponton.

Guatemala, nous revoilà …

août 21, 2012 dans 2012 - Guatémala Bélize

Mardi 21 Août : Nous passons à l’immigration pour sortir du Bélize, puis prenons le bateau de 10 h pour Livingston ; cela se goupille bien, car il n’y en a que le mardi et le jeudi ; les autres jours, il faut obligatoirement passer par Puerto Barios, ce qui rallonge le trajet et du coup, augmente le tarif.

dscf6683

Arrivés à Livingston, nous passons également à l’immigration pour entrer au Guatémala. Là, une personne qui ne paie pas de mine, nous accoste pour nous proposer des chambres vraiment pas chères. Après visite, il s’avère que c’est un excellent plan : grande chambre très propre avec 5 lits simples pour 160 Q.

dscf6698

Après avoir retiré 1500 Quetzals à la banque, le maximum autorisé  par jour (ce qui n’est pas beaucoup quand on y pense : 165 € max !), nous allons déjeuner au restaurant ; je goûte la spécialité du coin, le tapado, soupe de poisson avec poisson, crevettes, crabe et petits poulpes, aromatisée d’ épices et de lait de coco … un vrai régal de l’avis de tous ; bonne viande à la plancha pour Agnès, pendant que Joffrey, nostalgique de ce que nous avions mangé au Guatemala, se prend un poulet / frites au Pollo Express.

Nous finissons la journée à la plage située en contrebas de l’hôtel ; bon, la plage fait un mètre de profondeur, par contre la mer est propre, chaude et descend en pente très douce sur un bon tapis de sable … voilà de bonnes conditions de baignade !

dscf6706

Tout ce vous avez toujours voulu savoir sur le cacao …

août 20, 2012 dans 2012 - Guatémala Bélize

Lundi 20 Août : Nous partons à 9 h avec Bruno, notre guide pour la journée.

Nous allons dans un village maya, le 2ème plus grand du pays avec 2000 habitants, le plus grand en ayant 2500 seulement. Sur ces 2000 habitants, il y a 600 enfants en primaire !!! Hé oui, les mayas ont entre 6 et 8 enfants par famille … ce qui est à la fois beaucoup et peu en comparaison des mennonites ;-). Nous nous arrêtons dans la propriété tenue par Eladio, un maya de 53 ans, heureux papa de 15 enfants.

En guise de bienvenue, il offre à ses visiteurs une couronne faite de feuilles tressées. Il nous emmène alors dans sa jungle où il nous fait partager sa passion : se nourrir, se soigner, vivre en harmonie avec la nature qui l’entoure dans sa jungle … C’est ainsi qu’au fur et à mesure de la promenade, il nous fait découvrir  et goûter différentes choses surprenantes :

  • Ce que nous pensons être des cœurs de palmier, puisque, après qu’Eladio a coupé des tiges, les a fendues en deux, et en a extrait le cœur, nous les goûtons : le goût vraiment très proche de celui des cœurs de palmier que nous connaissons (mais en plus doux) et l’apparence et la consistance sont également très similaires (superposition de couches de couleur blanchâtre, tendres mais assez fermes).
  • Une longue tige blanche que l’on sort de terre tel un poireau ; la tige se mange et a un délicieux goût de cœur de palmier.dscf6530dscf6513
  •   Le cacaoyer dont les fruits, les « cabosses », sont de grosses baies allongées ressemblant à un petit ballon de football américain. Chaque cabosse peut peser jusqu’à 400 g pour 15 à 20 cm de long. Elles ont la particularité de grossir à la fois sur les branches maîtresses mais aussi directement sur le tronc de l’arbre. Les cabosses contiennent de nombreuses graines (entre 25 et 75) regroupées en épis : ce sont les fèves de cacao. Chaque graine mûre est entourée d’une pulpe appelée « mucilage ». Eladio prend plusieurs fruits qu’il coupe en 2 avec son coupe-coupe, et nous fait gouter ces fèves entourées de leur enveloppe ; la pulpe a un goût sucrée et acidulée bien agréable, par contre la fève est plutôt amèredscf6474

 dscf6477

  • Des citronniers dont les citrons verts ont différentes couleurs de pulpe : orange et jaune. Laura se délecte avec, alors que Chloé les trouve un peu trop acides.
  • Des avocats murs à point, simplement ramassés au sol.

 

Il nous fait également découvrir des plantes caractéristiques :

  • Un arbre à caoutchouc et c’est vrai que l’extraction de la sève donne bien du caoutchouc !

dscf6521

  •  Une plante dont le fruit, une fois coupé en 2, est rouge à l’intérieur avec des graines disposées comme les pétales d’une fleur. L’application de cette moitié de fruit produit un tatouage à appliquer uniquement sur les vêtements, selon ses dires.
  • A un moment donné, Eladio s’entaille le doigt ; il mâchouille alors une feuille d’une plante bien connue de lui. L’application du mâchouillis sur la plaie est sensée arrêter l’écoulement du sang. Bon, en pratique, quand il l’a enlevé, ça pissait encore le sang ; aussi, il s’est terminé en se coupant la partie de chair entaillée :-(
  • Une plante qui pousse souvent à côté des cacaoyers, dont les graines, à raison de 3 pour 500 g de cacao, donne le parfum que l’on connait, au chocolat.

A l’issue de la visite, nous prenons le repas préparé par les femmes de sa famille : délicieux poulet au curry servi traditionnellement avec riz et haricots rouges, agrémenté de 3 sortes de féculents similaires à la pomme  de terre … un vrai délice ! avec en boisson, citronnade à volonté et ananas frais en dessert ; tout cela bien sûr issu de sa propriété !

dscf6615

Puis, nous passons à la fabrication du cacao ; pour cela, les femmes nous expliquent le processus en nous faisant participer aux tâches nécessaires :

  • On extrait des cabosses, les graines entourées de leur pulpe (facile, c’est ce que l’on a fait lors de la promenade) et on les laisse sécher 3 jours ; en plus du fait que la pulpe permet aux fèves de fermenter pendant cette période, cela facilite la séparation de la fève et de la pulpedscf6485
  •  Les fèves sont alors étalées pour sécher encore une dizaine de jours.
  • Elles sont ensuite torréfiées pendant environ une demi-heure (c’est-à-dire grillées lentement pour développer les arômes).
  • On les écrase alors grossièrement puis on secoue le plateau les contenant, pour éjecter la fine pellicule qui entoure la fève.
  • On termine en écrasant ces morceaux de fèves (faisant ainsi apparaître la matière grasse) jusqu’à ce que tout cela forme une pâte qui commence vraiment à avoir le bon goût du cacao.

dscf6623

Une femme, ainsi que Chloé, nous préparent une boisson chocolatée à partir de cette pâte en la diluant dans de l’eau bouillante ; nous rajoutons du sucre car la boisson est quand même bien amère pour nos papilles occidentales !

 

Il est alors 14 h quand nous quittons la plantation pour aller à la grotte.

Après un parcours dans la jungle en remontant la rivière, nous arrivons à l’entrée de la grotte. Il y a beaucoup d’eau et le courant est fort … ça va être sportif !… le 2ème guide ne donnant pas cher de notre peau pour réussir à  atteindre la 1ère cascade avec les 3 enfants …

2290-5576

Nous avançons à la nage, équipés de casque et frontale, en suivant scrupuleusement les recommandations de notre guide, parce que là, on peut vite reculer de plusieurs mètres ! Agnès (dont l’eau n’est pas l’élément de prédilection) nous épate tous car, même pour nous, c’est chaud avec le fort courant inverse.

3972035655_a14b8ffcfd

Et finalement, nous parvenons à la cascade, terme de la rando aquatique dans la grotte, le débit ne permettant pas de passer au delà pour continuer l’exploration. Le retour vers l’entrée de la grotte est un vrai régal puisqu’il suffit de se laisser porter par le courant.

Au retour, nous nous arrêtons à un ponton, où une plateforme nous permet de faire des sauts de 5 m dans la rivière, les enfants sont comme des dingues … et où une corde est disposée pour faire des sauts de tarzan … super fun ! Même Super-Agnès s’y essaie !!!

Cette excellente journée se termine à 6 h à notre hôtel où nous dînons léger avant de nous coucher.


Fatal error: Call to undefined method s2class_upgrade::get_usermeta_keyname() in /homepages/17/d417642158/htdocs/nosvoyagesenfamille/wordpress/wp-content/plugins/subscribe2/classes/class-s2-upgrade.php on line 292